Bonnes pratiques

Bonnes pratiques anti-gaspi :
réduire, refuser, réparer, réutiliser

Donner une seconde vie à nos objets est plus facile qu’on ne l’imagine. Il existe de nombreuses manières de valoriser d’anciens objets dont on n’a plus besoin plutôt que de les jeter !

Donner, vendre, échanger

Pour les vêtements, les petits appareils électriques et électroniques, les meubles, plusieurs solutions simples existent !

Donner, vendre : Donner à une association (Emmaus, Secours Populaire…) plutôt que de jeter permet de réduire le volume de déchet à traiter, et de faire un heureux ou une heureuse avec les objets que vous n’utilisez plus. Brocante, vide-greniers et plateformes d’échanges en ligne sont autant d’occasions de donner une seconde vie à vos objets et de bénéficier de bonnes affaires. Profitez du Troc de Lérins, la plateforme de don/vente/achat en ligne de l’Agglomération Cannes Lérins !

Réparer : Vous pouvez vous rapprocher des différents RepairCafés présents sur le territoire de l’Agglomération.
En savoir +

Une Ressourcerie est actuellement à l’étude dans votre Agglomération Cannes Lérins.

Préférer les sacs réutilisables

Les sacs plastiques sont extrêmement polluants et présentent un réel danger pour l’environnement et l’homme. Préférez les sacs réutilisables, en plastique épais ou en tissu, les cabas ou les paniers pour faire vos courses.

Afin de réduire l’impact environnemental considérable des sacs plastiques à usage unique, leur distribution est interdite en caisses depuis le mois de juillet 2016. Optez pour les sacs réutilisables : quelle que soit leur matière, ils sont solides et peuvent se laver.

Certains sacs à usage unique, biosourcés et compostables, sont encore autorisés lorsqu’ils sont en contact direct avec les aliments. Là encore, vous pouvez vous passer du plastique. L’astuce ? Avec les gros légumes, vous pouvez coller l’étiquette de pesée directement dessus. Il existe également des petits sacs à vrac en tissu lavables !

Éviter le suremballage

Le suremballage est un emballage excessif qui ne remplit pas de fonction nécessaire pour la protection du produit, la sécurité des personnes ou l’information du consommateur. Cette matière inutile augmente le coût des produits ainsi que le poids des déchets.

Vous pouvez limiter sans effort votre consommation d’emballages :
• privilégier les produits vendus en vrac en apportant vos propres contenants,
• éviter les produits emballés en portions individuelles,
• privilégier les emballages recyclables et réutilisables : le verre et l’aluminium sont recyclables à l’infini.

Réduire l’utilisation de papier

Même issue d’une gestion forestière raisonnée, la production de papier reste source de pollution (blanchiment de la pâte, composants des encres…). Certains réflexes permettent de diminuer sa consommation sans se priver.

Vous pouvez diminuer simplement votre consommation et le volume de vos déchets papier :
• n’imprimer que les emails importants,
• sauvegarder les documents sur un disque dur externe,
• acheter du papier recyclé,
• apposer l’autocollant STOP PUB sur votre boite aux lettres.

NB : Les autocollants STOP PUB sont disponibles dans votre mairie et mairie annexe.

Réduire l’utilisation du plastique

La France produit 66 kg de déchets plastiques par an et par habitant. Cela contribue au rejet de 80 000 tonnes de plastiques dans la nature chaque année. Au quotidien, vous pouvez agir pour diminuer cette production de déchets plastiques.

Des gestes simples permettent de diminuer l’utilisation du plastique. Par exemple, en utilisant une gourde en verre ou en aluminium ou en utilisant une tasse au bureau, vous évitez d’utiliser des gobelets ou bouteilles en plastique difficiles à recycler.

Apprendre à se passer du plastique est une bonne habitude à prendre pour anticiper les évolutions prévues par le décret n° 2019-1451 du 24 décembre 2019 de la loi Egalim qui précise la loi de Transition Énergétique du 17 août 2015. Après le sac à usage unique, l’interdiction va s’étendre en 2021 à de nouveaux produits plastiques :
• la vaisselle jetable : gobelets, verres, couverts et assiettes,
• les bouteilles d’eau dans les cantines scolaires,
• les touillettes et pailles,
• les cotons-tiges.

Boire l’eau du robinet

L’eau du robinet défie toute concurrence : elle est disponible 24h/24, elle est jusqu’à 300 fois moins chère que l’eau en bouteille, ne génère pas de déchets plastiques et surtout elle préserve notre santé.

L’eau du robinet distribuée sur le territoire de Cannes Lérins provient essentiellement du captage de sources naturelles situées en tête des bassins hydrographiques de la Siagne et du Loup, ce qui lui confère une excellente qualité. Sa composition chimique et ses qualités gustatives sont d’ailleurs comparables à celles de certaines eaux minérales en bouteille. En outre, l’eau distribuée par le SICASIL fait l’objet d’un contrôle permanent avec 4 analyses par jour pour un résultat 100% conforme aux normes de qualité sanitaire.

Contrairement aux eaux minérales, l’eau du robinet ne nécessite pas d’emballage : elle économise les ressources et diminue le volume des déchets. De plus, elle coûte de 100 à 300 fois moins cher que l’eau en bouteille.

Faire soi-même ses produits

Une partie des produits d’entretien de la maison et d’hygiène disponibles en grandes surfaces sont généralement surremballés et inondent nos poubelles. Ils peuvent également présenter des risques sanitaires et environnementaux, en raison de la présence éventuelle de parfums chimiques, de sulfates, de parabènes, de solvants ou encore d’acide chlorhydrique.

Une solution alliant santé, respect de l’environnement et économie : faire soi-même les produits !

Pour les produits d’entretien (lessive, nettoyant sol, désinfectant…) : vinaigre blanc, jus de citron, bicarbonate de soude sont naturels et biodégradables et présentent moins de danger pour l’environnement.

Pour les produits cosmétiques : cire d’abeille, argile blanche, savon de Marseille suffisent bien souvent à fabriquer les produits du quotidien (crème, déodorant, dentifrice,…). Avec quelques ingrédients de base, vous savez exactement les ingrédients auxquels vous exposez votre foyer et l’environnement. En conservant vos produits dans des récipients lavables et réutilisables, vous évitez de consommer des emballages. De plus, les produits fait maison reviennent bien souvent moins cher que ceux vendus dans le commerce.

Vous n’avez pas le temps ?
Si la solution du fait maison ne vous convient pas, vous pouvez vous tourner vers des produits labellisés comme Nature & Progrès, mais aussi Ecolabel ou Ecocert, ou des produits vendus en vrac.

Pour aller + loin :
Pour devenir Famille Zéro Déchet ou pour organiser des ateliers zéro déchet dans un cadre collectif (lycées, hôpitaux, associations), vous pouvez vous rapprocher de la Direction Relation Usagers Collecte :
Tél. : 04 89 82 20 22 – collecte@cannespaysdelerins.fr

 

Découvrir le Zéro Déchet
Remplacer le jetable par du lavable

Éponges, essuie-tout, lingettes pour le ménage, couches, coton-tige, cotons démaquillants pour l’hygiène : de nombreux produits existent aujourd’hui en version lavable.

Le jetable nous promettait de nous simplifier la vie. Résultat : des caddys qui débordent, des tickets de caisse qui s’allongent et … des poubelles à vider tous les jours !
Tout aussi simples d’utilisation, respectueux de votre santé, économiques et limitant considérablement la production de déchets, ces produits lavables sont également plus économiques à long terme.